Sac de couchage : dormez au chaud pendant vos randos


Sport outdoor

Après une longue journée de marche, il est indispensable de bien se reposer. Surtout si vous avez prévu de repartir le lendemain sur les sentiers. Pour passer la nuit dehors, outre un sac à dos et, pourquoi pas, une tente et un matelas, il vous faut un sac de couchage. Comment le choisir pour être sûr de bien dormir ?

Résistance au froid

Avant tout, votre sac de couchage doit vous protéger du froid. Il existe trois seuils de température permettant d’affronter les conditions climatiques même les plus extrêmes. Outre cette indication, sachez que les duvets sont généralement plus chauds que les sacs en matière synthétique. Et pour être sûr de ne pas grelotter, vous pouvez aussi vous équiper d’un drap de soie ou d’un sursac. Les sacs de type sarcophage, qui se resserrent le long des jambes et sont munis d’un capuchon, donnent aussi plus chaud.

Poids et encombrement

Vous devez porter votre sac de couchage pendant toute une semaine de trek ? Alors, vous devez opter pour un modèle léger et compact. Il pourra s’accrocher en bas de votre sac à dos. Les sacs de couchage en duvet sont plus faciles à comprimer et sont plus légers que les autres matières. Si vous ne campez que de façon occasionnelle et qu’une seule nuit, un modèle synthétique plus encombrant ira également ; il sera aussi plus abordable au niveau du prix.

Forme, fermeture et couleur

Sur la forme, on l’a dit, les sarcophages tiennent plus chaud et sont plus faciles à transporter. Mais les formes rectangulaires et « œuf » laissent plus de place, ce qui peut être plus confortable. Pour la fermeture, si vous campez à deux, vous pouvez jumeler des sacs dont les zips sont complémentaires (gaucher et droitier). Au niveau de la couleur, il en va de vos goûts, mais aussi des nécessités relatives au type de randonnée que vous pratiquez. Dans certaines conditions, le noir est plus indiqué, dans d’autres, vous aurez besoin d’être vu…

fr ch lu ca